Veuillez patienter...
Veuillez patienter...

TPMS : Système de surveillance de pression des pneus

Qu'est-ce que le TPMS ?

TPMS est l'abréviation de Tyre Pressure Monitoring System, c'est-à-dire système de contrôle de la pression des pneus.
C'est un système électronique intégré qui surveille la pression des pneus de votre véhicule. Il fournit au conducteur des informations en temps réel et l'informe quand la pression d'un ou plusieurs pneus est inadaptée.
Pour cela, le TPMS utilise des indicateurs de tableau de bord de type jauge, pictogramme ou témoin d'alerte.

But :

Installer un TPMS dans votre véhicule renforce la sécurité de la conduite et réduit les risques d'accident. Une pression incorrecte des pneus accroît la distance de freinage et affecte les performances de votre véhicule dans les virages.
Le TPMS permet d'éviter les mésaventures en détectant de manière précoce toute sous-pression des pneus qui pourrait allonger votre distance d'arrêt (de freinage). Par conséquent, le TPMS réduit aussi l'usure de la bande de roulement de vos pneus, préservant ainsi leur adhérence à la chaussée pour un meilleur comportement du véhicule.
Il accroît aussi l'efficacité énergétique de votre véhicule en réduisant la surconsommation de carburant qui peut résulter d'une pression incorrecte des pneus. Cette efficacité énergétique accrue réduit les émissions de CO2 et donc l'empreinte carbone.

Avantages :

Tous les défauts de pression des pneus sont instantanément notifiés au conducteur, prévenant ainsi les problèmes qui pourraient s'ensuivre.
Grâce au TPMS, les contrôles de pression manuels ne sont plus nécessaires puisque des signaux électroniques informent instantanément de toute pression incorrecte des pneus.

Réglementation/législation en matière de présence d'un système TPMS dans les véhicules :

Tous les véhicules à moteur et camping-cars nouvellement immatriculés dans l'UE à partir du 1er novembre 2014 doivent être équipés d'un système TPMS.
Tous les véhicules et camping-cars neufs doivent être équipés d'un TPMS à partir du 1er novembre 2014.

Quelles sont les capacités requises pour le TPMS ?

À compter de novembre 2014, pour être immatriculés les véhicules doivent être équipés d'un TPMS direct ou indirect. Les véhicules qui ne respectent pas cette obligation ne pourront pas être homologués ni immatriculés dans un État de l'UE. Conformément aux règles européennes, le TPMS doit respecter les spécifications suivantes :

  • Une perte de pression d'un pneu à 20 % en dessous de la pression d'exploitation (Pwarm) de 1,5 bar doit générer une alerte du TPMS dans les 10 minutes.
  • Une perte soudaine ou graduelle de pression des quatre pneus à 20 % en dessous de la pression d'exploitation (Pwarm) de 1,5 bar doit générer une alerte du TPMS dans les 10 minutes.
  • Le TPMS doit détecter une chute de pression des pneus dans la plage de vitesses comprise entre 40 km/h et la vitesse maximale.
  • Il doit avoir un taux de transfert des données de 434 MHz.

Qu'est-ce qu'un TPMS indirect ?

Un TPMS indirect utilise les capteurs du système antiblocage des roues (ABS) pour évaluer la pression approximative des pneus. Le TPMS indirect, ou iTPMS, se fonde sur le principe qu'un pneu mal gonflé aura un diamètre plus petit et donc une vitesse angulaire supérieure à celle d'un pneu bien gonflé.
Comme son nom l'indique, l'iTPMS ne peut pas mesurer la valeur directe ou absolue de la pression. Les mesures sont relatives à la vitesse de chaque pneu individuel. Les systèmes iTPMS récents se basent sur une analyse spectrale de la forme modulaire et des fréquences de chaque pneu pour évaluer la pression de gonflage. Ainsi, quand le pneu commence à tourner plus vite que la normale, l'ordinateur de bord interprète cela comme un signal de sous-gonflage et il en alerte le conducteur.
L'iTPMS doit être réinitialisé après un gonflage à la bonne pression et des rotations de routine du pneu. Il faut au système entre 20 et 60 minutes de conduite pour réapprendre les nouveaux paramètres et devenir complètement actif.

Qu'est-ce qu'un TPMS direct ?

Le TPMS direct mesure la pression des pneus grâce à des capteurs de pression installés directement dans les pneus. Ces capteurs mesurent la pression à l'intérieur du pneu et transmettent l'information à l'ordinateur ou aux instruments de bord de la voiture. Contrairement aux systèmes indirects, ces capteurs peuvent aussi mesurer les températures à l'intérieur des pneus.
Ils transmettent en temps réel les pressions à chaque emplacement, que la voiture soit en mouvement ou à l'arrêt. Comme ils sont situés dans les pneus de la voiture, ces capteurs sont généralement alimentés par des piles et peuvent être endommagés. Certains capteurs sont alimentés par des systèmes d'électricité sans fil fonctionnant par induction électromagnétique. Cette solution évite le problème de la durée de vie courte des capteurs à piles. Les systèmes à transmission d'électricité sans fil permettent d'augmenter la fréquence de transmission des données et de réduire le poids du capteur.
Le système dTPMS peut être installé à l'intérieur ou à l'extérieur des pneus. Pour les systèmes montés à l'extérieur, les capteurs peuvent être de type bouchons ou passants. Les capteurs bouchons sont de gros bouchons de valve vissés directement dans le corps de valve. Il faut les retirer pour pouvoir gonfler les pneus. Les capteurs passants sont aussi vissés dans le corps de valve mais ils permettent le passage de l'air. Il n'est donc pas nécessaire de les retirer pour gonfler les pneus.
Les capteurs internes sont montés directement dans le pneu avec une large bande de métal fixée sur le périmètre du pneu.

Quels sont les types de capteurs utilisés dans les systèmes TPMS ?

En fonction des accessoires :

Il y a trois grands types de capteurs de TPMS :
TPMS à valve vissée - Ce capteur intègre un corps de valve et il se monte dans l'orifice de la valve de pneu. Il se fixe à la roue avec un œillet ou une bague écrou séparée.
Les œillets sont en métal plus tendre, généralement de l'aluminium, que les corps de valve. Ils prennent donc la forme de la surface contre laquelle ils sont serrés. C'est pourquoi il ne faut jamais réutiliser les mêmes œillets après un remplacement ou une réparation des capteurs.
Il ne faut jamais serrer les œillets trop fort car cela pourrait générer des fissures capillaires et même endommager le corps de valve et le capteur.
TPMS à valve snap-in - Ces capteurs sont similaires en apparence aux corps de valve sans TPMS. Ces capteurs TPMS sont généralement plus longs que les corps de valve et lorsqu'on enlève le bouchon en caoutchouc le capteur a une surface en laiton biseautée à la base. Une vis autotaraudeuse fixe le capteur au corps de valve.
Il importe de faire attention à l'effort appliqué au moment de serrer le capteur au corps de valve et aussi de s'assurer du bon alignement du corps de valve et du capteur. Sinon, le corps de valve risque de casser net au contact de la tête de fixation.
TPMS à bande - Avec le TPMS à bande, le capteur est fixé à une bande de métal sur la jante, à l'intérieur du pneu, à l'opposé du corps de valve. Ce type de capteur se rencontre encore sur certains véhicules Ford.

Capteurs d'origine et capteurs universels programmables :

Conditions préalables au choix des capteurs pour les véhicules :

  1. Les capteurs à installer doivent être préprogrammés pour le véhicule dans lequel ils seront montés.
  2. Le véhicule et le capteur doivent être compatibles. Tout capteur ne conviendra pas à chaque véhicule.
  3. En cas de pose de pneus d'été ou d'hiver, il faut choisir entre un capteur d'origine préprogrammé ou un capteur universel non programmé.

Capteurs d'origine - Ces capteurs sont préprogrammés avec les paramètres spécifiques au véhicule auquel ils sont destinés. Avec le grand nombre de capteurs disponibles et le nombre croissant d'utilisateurs, il faudrait que les garages automobiles stockent tous les types de capteurs avec à tout moment au moins quatre unités de chaque en stock pour pouvoir servir leurs clients de manière satisfaisante.
Capteurs universels programmables - Ces capteurs ne sont pas préprogrammés et ils peuvent être montés sur n'importe quel véhicule. Les ateliers n'ont pas besoin de stocker une grande variété de capteurs pour répondre aux demandes des clients. Néanmoins, ces capteurs programmables nécessitent un outil de programmation supplémentaire qui sert à calibrer le capteur aux spécifications du véhicule.
Cet outil commence par lire les spécifications techniques du capteur d'origine et du pneu dans lequel il se trouve et il utilise ensuite les données récupérées pour programmer le nouveau capteur avec les mêmes spécifications.
En l'absence de capteur d'origine, l'outil peut générer un nouvel identifiant de capteur avant de programmer le capteur aux spécifications requises.

Comment monte-t-on les capteurs sur les pneus ?

Pour monter et démonter les capteurs TPMS d'une voiture, il faut avoir des outils spéciaux disponibles avec le kit de réparation TPMS. Ces outils garantissent que les écrous et les valves seront montés avec le bon couple de serrage.
Le capteur TPMS est généralement monté à l'intérieur du pneu sur une valve de pneu. En fonction de vos besoins, vous pouvez choisir entre un TPMS à valve vissée en aluminium ou un TPMS à valve snap-in en caoutchouc.
Les valves snap-in sont généralement moins chères que les valves vissées et sont plus faciles à installer. Cependant, à des vitesses élevées, généralement au-dessus de 210 km/h, la viabilité des valves snap-in n'est pas assurée.
Lors d'un changement de pneu ou de capteur, il est conseillé de remplacer toutes les pièces telles que l'obus de valve, le bouchon de valve, l'écrou, les rondelles et les joints d'étanchéité.
Chaque type de kit de réparation de capteur contient les composants suivants :

Valve snap-in :

  1. Capteur
  2. Valve caoutchouc
  3. Vis autotaraudeuse à serrage contrôlé
  4. Obus de valve nickelé
  5. Bouchon de valve plastique

Valve vissée :

  1. Valve avec enveloppe de capteur moulée
  2. Joint d'étanchéité en caoutchouc
  3. Écrou mâle ou bague écrou
  4. Obus (pièce intérieure) de valve nickelé
  5. Bouchon de valve en plastique

Pourquoi il faut remplacer toutes les pièces qui sont dans le kit de réparation :

  • Les œillets métalliques qui ont été comprimés et ont adopté une forme assurant l'étanchéité ne peuvent pas être réutilisés. Ils sont remplacés par les œillets en caoutchouc du kit.
  • L'écrou d'origine du corps de valve peut avoir développé des fissures capillaires ou peut avoir été serré à un couple excessif.
  • L'obus de valve nickelé fournit une meilleure résistance à la corrosion galvanique et peut préserver l'intégrité du joint primaire.
  • Les nouveaux bouchons en plastique peuvent empêcher la saleté et l'humidité d'endommager le capteur et aussi agir comme joint d'étanchéité secondaire.
  • L'ancienne bague écrou peut avoir développé des fissures de contrainte et ne fixera pas bien les valves aux pneus.

Puis-je utiliser un obus de valve en laiton avec des capteurs TPMS en aluminium ?

Non. Un obus de valve en laiton ne doit jamais s'utiliser avec un capteur TPMS en aluminium car cela peut entraîner de la corrosion galvanique. La corrosion galvanique survient quand deux métaux différents fusionnent entre eux, endommageant ainsi l'obus et le capteur. Un corps de valve corrodé perturbera aussi la transmission des données du TPMS à l'ECU et le témoin d'alerte du TPMS peut ne pas s'allumer le cas échéant.

Comment le véhicule réapprendra-t-il les nouveaux capteurs ?

Une fois les nouveaux capteurs TPMS installés sur vos pneus, votre véhicule doit détecter les capteurs et une liaison de communication doit être établie entre les capteurs et le dispositif de lecture. Ceci afin que l'unité centrale de traitement des données du TPMS soit activée à chaque fois qu'un nouvel identifiant de capteur est généré ou après un changement de la position du capteur sur la roue.
En fonction de la marque, il y a trois manières pour faire que le véhicule reconnaisse les nouveaux capteurs :

  1. Autoformation/Autoapprentissage - Quand la voiture est conduite pendant 10 min entre 35 et 100 km/h, le véhicule lit les capteurs automatiquement. Le témoin d'alerte du TPMS s'éteint automatiquement une fois tous les capteurs lus. Ce sont les mêmes pour les marques comme Mercedes, Vauxhall/Opel, VW, Ford, Mazda et Hyundai.
  2. Apprentissage manuel/Réapprentissage à l'arrêt – Il s'agit d'une procédure fixe avec un outil d'activation qui ne nécessite pas de conduire la voiture. Ces procédures peuvent être trouvées dans les manuels respectifs de marques comme Audi, Mercedes, BMW et Porsche.
  3. Interface de diagnostic embarqué (OBD-II)/Réapprentissage programmé - Les capteurs apprennent en établissant une connexion avec l'interface de diagnostic embarqué dans des modèles de véhicules comme Renault, Citroën, Peugeot, Nissan, Vauxhall/Opel, Fiat et Lancia. L'OBD-II est aussi utilisé à des fins de diagnostic quand le témoin d'alerte du TPMS s'allume.

Qu'arrive-t-il si la procédure de réapprentissage du TPMS n'est pas menée à terme ?

Si la procédure de réapprentissage du TPMS n'est pas achevée, cela peut générer des indications de pressions incorrectes et la défaillance du système. Chaque constructeur a une procédure de réapprentissage fixe pour le TPMS qu'il faut suivre à la lettre pour garantir le bon fonctionnement du système. Les ateliers de réparation des systèmes TPMS doivent se familiariser avec les différentes procédures et avoir sous la main les kits de réparation nécessaires pour mener à bien ces procédures.

Les obligations de TPMS m'affecteront-elles et quelles sont les implications de cette modification ?

Si vous êtes propriétaire d'un véhicule à moteur ou d'un camping-car, vous devez savoir que :

  • À partir du 1er novembre 2014, tous les véhicules à moteur et camping-cars nouvellement immatriculés dans l'UE doivent être équipés d'un système TPMS.
  • Tous les nouveaux véhicules et camping-cars doivent être équipés d'un TPMS à partir du 1er novembre 2014.

De nombreuses marques incorporaient déjà un système de contrôle de la pression des pneus dans leurs voitures avant 2014 et ces voitures peuvent passer les essais d'homologation si leur TPMS est entièrement fonctionnel.
L'essai du TPMS deviendra obligatoire en 2015 et si un véhicule ne respecte pas les exigences, il sera refusé lors des essais.
Désactiver ou contourner le système TPMS et le témoin d'alerte sur votre véhicule peut devenir une infraction après 2014.

Où puis-je obtenir la technologie TPMS?

Le système TPMS est installé à la fabrication du véhicule. Si votre véhicule n'est pas équipé du système TPMS, il n'est pas concerné par cette obligation. Par conséquent, il ne sera pas nécessaire de monter un système TPMS sur votre véhicule.
Un atelier qui propose des services TPMS peut vous aider et vous conseiller pour les pièces détachées dont vous avez besoin pour votre système TPMS, comme par exemples les obus de valves, les œillets, les capteurs de rechange et les kits de réparation.
Remarque : Vu la complexité du système TPMS, il est recommandé que les changements de pneus et autres travaux de maintenance soient réalisés par un atelier professionnel qui a l'expertise et les outils requis.

Qu'est-ce que le témoin d'alerte du TPMS ? Que signifie-t-il ?

Le témoin d'alerte du TPMS a l'aspect suivant :

Le témoin d'alerte du TPMS clignote sur mon tableau de bord. Que dois-je faire ?

Le TPMS s'allume lorsque vous roulez : Si le témoin du TPMS s'allume et reste allumé quand vous êtes sur la route, cela indique une pression basse dans au moins un de vos pneus. Contrôlez la pression de tous vos pneus pour voir quel(s) pneu(s) manque(nt) d'air. Le témoin d'alerte du TPMS s'éteindra automatiquement une fois la pression rétablie dans tous les pneus.
Le témoin d'alerte du TPMS clignote : Ceci indique que la pression de vos pneus s'approche de leur limite inférieure (20 % en dessous de la pression normale). Ceci arrive généralement quand la pression change à cause des variations de la température ambiante. Il est bien de contrôler périodiquement la pression de vos pneus, y compris des pneus de secours, pour vous assurer qu'ils sont à la bonne pression.
Le TPMS clignote quand vous démarrez votre voiture puis reste allumé : Si votre témoin TPMS clignote pendant 30 à 90 secondes quand vous mettez le contact, puis reste allumé une fois votre voiture en marche, cela veut dire qu'il y a un défaut dans le TPMS lui-même. Confiez dès que possible votre voiture à votre spécialiste TPMS pour corriger les défauts. En cas de défaut du TPMS, contrôlez la pression de vos pneus avant de rouler à titre de précaution supplémentaire.

Avec quelle fréquence devrais-je contrôler la pression de mes pneus ?

Si un pneu crevé ou endommagé peut se dégonfler rapidement, même les pneus en bon état peuvent laisser s'échapper progressivement de l'air à cause des variations de la température ambiante, de l'état des routes ou d'autres facteurs. Il est donc recommandé de contrôler vos pneus au moins une fois par mois. N'oubliez pas non plus de contrôler la pression du pneu de votre roue de secours, qu'elle soit équipée ou non du TPMS.

Comment la pression des pneus affecte-t-elle ma conduite et la sécurité ?

Des pneus sous-gonflés peuvent affecter la tenue de route sur chaussée sèche ou mouillée :

  • Dérapage et perte de contrôle dans les virages serrés ou dans les virages normaux en cas de vitesse élevée.
  • Aquaplanage sur les surfaces mouillées, ce qui peut affecter la distance de freinage et causer des dérapages et une perte de contrôle.
  • Risque accru d'éclatement du pneu, ce qui peut causer un accident.

Il ne faut en aucun cas rouler avec des pneus insuffisamment gonflés. Si votre témoin TPMS vous prévient d'une pression insuffisante dans un ou plusieurs pneus, rendez-vous à la station-service la plus proche et corrigez le problème.

Que dois-je faire si j'ai une alerte du TPMS alors que je suis au milieu de la circulation ?

Si le témoin TPMS commence à clignoter pendant que vous conduisez :
Tenez fermement votre volant au cas où vous auriez à réagir à un éclatement de pneu. Ralentissez et rangez-vous sur le côté.
Une fois que vous vous êtes arrêtés à un endroit sûr, mesurez la pression de vos pneus par rapport aux valeurs recommandées au moyen d'un contrôleur de pression de pneus. C'est un outil standard présent dans tout kit de réparation d'urgence.
Gonflez vos pneus à la pression recommandée (qui est généralement indiquée dans le manuel technique de votre véhicule ou sur une étiquette collée dans la partie inférieure de la portière conducteur). Vous pouvez aussi faire remorquer votre voiture jusqu'à un centre de montage de pneus pour faire regonfler vos pneus et vérifier (réparer) votre TPMS.

Est-il conseillé d'utiliser des produits anticrevaison pour boucher les trous dans les pneus équipés d'un TPMS ?

Non. Si une substance autre que de l'air ou de l'azote est introduite dans le pneu, cela peut endommager le capteur TPMS. Les produits anticrevaison et de dépannage sont des aérosols qui peuvent nuire à votre capteur. Si vous avez utilisé une bombe anticrevaison pour un de vos pneus équipés du TPMS, faites évaluer l'état du capteur par votre réparateur TPMS et remplacez-le s'il s'avère endommagé.

Quelle peuvent être les causes de défaillance de mon TPMS ?

Les défaillances du TPMS peuvent découler des causes suivantes :
Pile de capteur déchargée : la pile au lithium incorporée dans les capteurs a une durée de vie de 4 à 7 ans.
Valve mal montée : les capteurs TPMS doivent être montés avec des obus de valve nickelés et jamais avec des obus de valve en laiton ou en cuivre. Les obus de valve en laiton ou en cuivre peuvent causer de la corrosion galvanique et entraîner la défaillance des capteurs.
Changement et manipulation incorrects des pneus : les pneus équipés d'un TPMS doivent être changés en respectant certaines procédures qui dépendent du type de capteur utilisé. Il est préférable de confier le changement des pneus à des spécialistes de ces systèmes. Si les pneus sont changés de manière trop brutale ou incorrecte, les capteurs peuvent casser ou être endommagés.
Capteurs serrés trop fort ou pas assez : tous les œillets et valves du système TPMS doivent être serrés au bon couple. Dans le cas contraire, une défaillance du TPMS peut s'ensuivre.
Défaillance électronique : Le TPMS utilise des circuits et dispositifs électroniques qui peuvent se détériorer avec le temps.

Le TPMS me préviendra-t-il si les pneus sont surgonflés ? Le surgonflage des pneus a-t-il des effets similaires au sous-gonflage ?

Non. Le TPMS est réglé pour se déclencher uniquement lorsque la pression des pneus tombe à 20 % de la pression optimale.
Les effets d'un surgonflage sont les suivants :

  • Les bosses et les creux de la route sont plus sensibles.
  • La bande de roulement des pneus s'use plus vite, surtout en son centre.
  • Mauvais comportement du véhicule à cause de l'adhérence réduite des pneus.

Ma voiture n'a pas de système de contrôle de la pression des pneus. Va-t-il falloir que j'en installe un ?

Non. Seuls les véhicules équipés d'un TPMS direct ou indirect à leur fabrication tombent sous le coup des obligations relatives à ces systèmes.
Cependant, tous les véhicules vendus depuis 2004 sont déjà équipés de systèmes TPMS. Si les pneus ne sont pas équipés de capteurs TPMS, le premier changement de pneus prendra plus longtemps et impliquera un supplément de coût.

Ma voiture a le TPMS mais n'a pas encore eu d'entretien dans un atelier TPMS. À quoi dois-je m'attendre ?

Lors de votre première visite, l'atelier de réparation des systèmes TPMS fera les opérations suivantes :

  • Contrôle avec des outils de diagnostic pour s'assurer que vos capteurs et votre système TPMS fonctionnent correctement.
  • Réparation ou remplacement de tous les composants défectueux de votre système TPMS.
  • Remplacement des pièces d'étanchéité des capteurs TPMS (bouchon, obus, œillet et écrou).
  • Apprentissage de vos capteurs TPMS par l'ordinateur de votre véhicule afin de faire correspondre les codes des capteurs aux bons pneus.
  • Vérification finale du fonctionnement de votre système TPMS.
Rechercher
Pneus auto